LA LEGENDE DU ROI ARTHUR CONTEE EN ANGLAIS

Des chevaliers, des combats à l’épée, une histoire d’amour entre un roi et une reine, de la trahison aussi… le tout en musique et chanté. Tous les ingrédients étaient réunis, ce lundi, au complexe des Capucins, pour ravir les 310 collégiens de Grenier. Ils ont dû ouvrir grand leurs oreilles pour suivre les péripéties du Roi Arthur et de ses preux chevaliers. Car tout était conté en anglais. Au collège Grenier, on ne perd jamais de vue l’intérêt pédagogique. « Les 5e réalisent un travail interdisciplinaire, avec l’anglais et le français, explique Marilyne Hunziker, professeur de lettres modernes. On travaille sur le thème du roi Arthur, les héros, l’héroïsme, allant même jusqu’au super-héros. »

Jamais de sous-titres
Pour parfaire l’interdisciplinarité, Marianne Durand, professeur d’anglais, à l’initiative du fameux Winter Prom’, a réussi à faire venir, pour la première fois, la Cie parisienne Théâtre en anglais. Les quatre comédiens, deux Français, Mathieu Becquerelle et Quentin Moriot, un Britannique, Phillip Schurer et une Américaine, Emma Scherer ont présenté King Arthur : the Knights of the Round Table, chapter 2.

Avant le début de la représentation, un petit atelier de 15 minutes a permis d’éclairer certains mots, peu usités, comme la peste. « Les 6e 5e et 4e , c’est pile notre cible, explique Mathieu Becquerelle, qui joue le fidèle Kay. Évidemment, ils ne comprennent pas tout mais on essaie d’être le plus clair possible, de parler doucement. C’est un type de théâtre très particulier, jouer en anglais pour des francophones. On accentue les gestes. On n’est jamais sous-titré. » Pour permettre aux élèves de décompresser, l’enchanteur Merlin alterne jeu en anglais et des intermèdes en français pour que les adolescents arrivent à suivre le fil. Les chants et la musique aident aussi. Au vu de l’enthousiasme à la fin, des questions qu’ils ont posées, nul besoin de truchement ni de sous-titres pour ces apprentis anglophones, déjà fort à l’aise avec la langue de Shakespeare.

L.P.

Article et photos L.P. Est Républicain

Print Friendly, PDF & Email